Avis de Recrutement d’un cabinet (firme) pour la réalisation des études techniques pour les travaux de réhabilitation de 200 km de routes rurales comprenant 34 km par la méthode de Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) dans la préfecture de Kindia.

0
7

Crédit N° IDA :6771-GN et Don N° IDA : D713-GN

 SOLLICITATIONDE MANIFESTATIONS D’INTERET

 

   Date début : 24/11/2022 ;                           Date Limite : 09/12/2022

 

    Client : Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage (MAGEL)

 Projet de Développement de l’Agriculture Commerciale en Guinée (PDACG)

 

Titre : Recrutement d’un cabinet (firme) pour la réalisation des études techniques pour les travaux de réhabilitation de 200 km de routes rurales comprenant 34 km par la méthode de Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) dans la préfecture de Kindia.

 

 

  • 1- Contexte

 

Le Projet de Développement de l’Agriculture Commerciale en Guinée (PDACG) s’inscrit dans le cadre de l’exécution du Programme Accéléré de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et de Développement Agricole Durable 2016-2020 (PASANDAD) qui est l’une des stratégies du Gouvernement de la Guinée pour la mise en œuvre du volet relatif à l’Agriculture contenu dans son Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) élaboré et en exécution pour la période de2016-2020. Le projet vise également à contribuer à l’accélération de la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN-2018-2025) soutenu par l’Union Africaine (UA) et la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

 

L’approchedu projet est fondée sur la transformation du secteur agroalimentaire en unsecteur agricole commercial compétitif susceptible d’attirer desinvestissements privés pour développer en Guinée des chaînes de valeuragricoles en vue d’approvisionner les marchés à croissance rapide et créer desemplois et des opportunités économiques. Les principes d’intervention du projetsont essentiellement de : (i) tirer parti des infrastructures de transportexistantes le long des corridors Boké-Kamsar et Kindia-Conakry, (ii) concentrerle soutien initial du projet sur les chaînes de valeur à fort potentiel (fonio,fruits, viande et volaille, noix de cajou, etc.) et (iii) répondre, grâce à uneflexibilité, aux opportunités d’affaires pouvant contribuer à l’atteinte del’objectif de développement du projet.

 Télécharger l’avis complet en PDF