TERMES DE RÉFÉRENCES POUR LA REALISATION DE L’EVALUATION FINALE EXTERNE DU PROJET D’INTRODUCTION DES PRATIQUES D’AGRICULTURE DURABLE DANS LES EXPLOITATIONS FAMILIALES DE LA HAUTE GUINEE (PIPADEF-HG)

0
37

REALISATION DE L’EVALUATION FINALE EXTERNE DU PROJET D’INTRODUCTION DES PRATIQUES D’AGRICULTURE DURABLE DANS LES EXPLOITATIONS FAMILIALES DE LA HAUTE GUINEE (PIPADEF-HG)

1.  Introduction:

Le continent africain se situe au cœur des enjeux des changements climatiques de cette première moitié du 21ème siècle, à la fois sur le volet de l’atténuation, compte tenu de sa croissance économique et démographique forte qui induisent des besoins croissants en énergie, que sur le plan de l’adaptation, compte tenu des impacts que l’on peut d’ores et déjà observer, mais aussi des importants défis de développement et de lutte contre la pauvreté affectant de nombreux pays d’Afrique, notamment de l’Ouest.

Pour contribuer à l’atteinte des objectifs du projet « Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques Plus Afrique de l’Ouest », il a été initié le Projet d’Introduction des Pratiques d’Agriculture Durable dans les Exploitations Familiales de la Haute Guinée (PIPADEF HG.

Au titre de cette action, il était prévu d’accompagner 1.750 producteurs membres de 50 groupements affiliés à la Fédération des Unions de Producteurs de Riz de la Haute-Guinée en Système de Riziculture Intensive (SRI) et techniques de Placement Profond de l’Urée (PPU) repartis dans les régions administratives de Kankan (Préfectures de Mandiana, Kankan, Kouroussa) et Faranah (Préfectures de Dabola et Dinguiraye). Ce projet est mis en œuvre par un consortium composé de Trias (lead) et des codemandeurs : le Réseau Guinéen de Traction Animale et Développement Intégré (RGTA DI), la Fédération des Unions de Producteurs du Riz de la Haute Guinée (FUPRORIZ- HG) et le Centre de régional de recherche agronomique de Foulayah (CRRAF).

2.  Présentation du projet :

Le projet d’Introduction des Pratiques d’Agriculture Durable dans les Exploitations Familiales de la Haute Guinée est obtenu grâce au soutien financier de l’Union Européenne à travers l’Expertise France sous le leadership politique et institutionnel de la CEDEAO et avec le partenariat technique du CILSS. Il est mis en œuvre par le consortium cité plus haut sur une période de 20 mois à compter du 16 mars 2022. Ce projet a pour objectif d’augmenter la résilience au changement climatique des exploitations familiales en Haute Guinée. Les résultats attendus du PIPADEF-HG sont :

  • (i) Une trajectoire intégrée connectée aux connaissances évolutives des centres de recherche favorisant la contextualisation des risques et solutions d’agriculture durable/intelligente face au climat et à l’environnement est mise en place ;
  • (ii) Les itinéraires de transition agricole pour le climat sont expérimentés in situ et vulgarisé auprès des exploitations familiales en Haute Guinée en utilisant l’autodynamique des producteurs au sein de leurs organisations paysannes ;
  • (iii) Les expériences et bonnes pratiques sont diffusées aux autres OP locales, nationales, régionales (ROPPA, PAFO) et internationales (AgriCord) à travers un modèle/outil de vulgarisation documenté et prouvé.

Au terme de l’exécution de cette action, 1545 producteurs dont 548 femmes ont bénéficié des actions du projet. 1867 bénéficiaires directs et indirects dont 548 femmes ont adopté les technologies et approches de gestion durable des terres et de résilience face aux changements climatiques promues par le projet. 18,3 ha ont été impactés par les activités du projet. La formation des producteurs en compostage a abouti à l’installation de 50 compostières. Quant à l’installation des pépinières, 10 000 plants ont été produits. L’analyse des pratiques par les producteurs a été documentée et partagée.

Télécharger l’avis complet en PDF