Termes de référence de l’étude de base du projet Promotion de l’Entreprenariat Féminin dans les Filières Agricoles à Kindia, Forécariah et Conakry

Termes de référence de l’étude de base du projet Promotion de l’Entreprenariat

Féminin dans les Filières Agricoles à Kindia, Forécariah et Conakry 

(PEFFA-KFC) 

Connaissance de Trias :

Trias est une ONG Belge qui soutient les paysans familiaux et les petits entrepreneurs dans 14 Pays en Afrique subsaharienne, en Amérique latine et en Asie afin de les aider à augmenter leur niveau de vie de façon durable. Le développement économique local et le renforcement des capacités des organisations de membres se trouvent au centre de ses programmes.   Présente en Guinée depuis 1987, Trias soutient les paysans familiaux et les petits entrepreneurs organisés à la base à travers les organisations partenaires qui sont des Fédérations des producteurs agricoles et d’entrepreneurs, des Associations des services financiers (ASF) et des ONG de services. Une attention particulière est accordée à l’amélioration de la position socio-économique des femmes et à l’inclusion des jeunes dans ses interventions. Plus d’informations: www.trias.ngo

Présentation du projet PEFFA-KFC :

Le projet PEFFA-KFC a été obtenu grâce au soutien financier d’Enabel pour contribuer à l’atteinte des objectifs de l’intervention entreprenariat féminin sur l’axe Conakry-KindiaMamou. Il sera mis en œuvre par un consortium composé de Trias (Lead), d’un codemandeur CADES (Centre d’Appui au Développement Economique et Social) et de deux associés FEPAF-BG (Fédération des Planteurs de la Filière Fruit de Basse Guinée) et ATC (Assistance Technique de Coopération) sur une période de 27 mois. Ce projet a pour objectif d’améliorer les performances techniques, managériales et économiques des entrepreneures actives et aspirantes dans les filières ananas, mangue, et fruits de cueillettes dans la zone de couverture de l’intervention « Entreprenariat Féminin ». Les résultats attendus de ce projet PEFFA-KFC sont :

  1. Les femmes entrepreneures actives et aspirantes évoluant sur les chaines de valeur ciblées sont identifiées et leurs besoins d’appui définis ;
  2. Les femmes entrepreneures ont développé des compétences en transformation, commercialisation et en entrepreneuriat garantissant une gestion optimale de leurs entreprises ;
  3. Les femmes entrepreneures ont amélioré leurs relations d’affaires en s’appuyant sur les acteurs leaders ;
  4. Les femmes entrepreneures ont amélioré leur accès au crédit ;
  5. La dimension genre est intégrée de manière holistique au sein de la faitière FEPAF-BG et de ses démembrements (transversale).

Télécharger l’avis complet en PDF