Recrutement d’Un Référent Médical Mali & Guinée Conakry – H/F

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante. **

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord
  2. Révolutionner la médecine humanitaire
  3. Responsabilité et liberté
  4. Améliorer la qualité de nos actions
  5. Faire confiance
  6. L’intelligence collective

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE : Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 4 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 11 pays d’Afrique. En 2018, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.

L’ÉQUIPE ALIMA : Plus de 2000 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 4 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal. Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres.

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, santé mentale, …

Le Projet AIRE 2019/2020

Le projet AIRE (Améliorer l’Identification des détresses Respiratoires chez l’Enfant) vise la mise en place des oxymètres de pouls au niveau des centres de santé et à appuyer les équipes soignantes pour leur utilisation au cours des consultations pédiatriques afin de réduire la mortalité imputable à la mauvaise identification des enfants de moins de 5 ans en détresse respiratoire. Alors que les oxymètres de pouls sont largement utilisés dans les pays à hauts revenus pour identifier les hypoxémies, leur utilisation n’est pas encore répandue dans les pays à faible ressource et n’est pas intégrée dans la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME). Les 3 résultats attendus du projet sont:

· Les districts d’intervention sont équipés et utilisent l’oxymètre de pouls (OP) lors des consultations PCIME et les communautés sont sensibilisées et motivées pour obtenir des soins en temps opportun ;

· Les données probantes du projet sont générées dans tous les sites AIRE grâce à une approche mixte quantitative-qualitative d’évaluation de plusieurs composantes : contexte, mise en œuvre et du processus d’introduction des OP aux lignes directrices de la PCIME, évaluation des conséquences : parcours et des modèles de soins, y compris le coût et le devenir des enfants au 14e jour ;

· Les pays participant au projet adoptent et sont prêts à étendre l’utilisation des oxymètres de pouls avec le soutien du projet AIRE, et les données probantes sont diffusées/ partagées pour susciter un engagement régional en faveur de l’intégration des oxymètres de pouls dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest;

Le projet AIRE, d’une durée de 39 mois, est mis en oeuvre depuis juillet 2019 dans 4 pays d’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Guinée, Mali et Niger) par un consortium composé de Solthis (mise en œuvre au Niger), Terre des hommes (mise en œuvre au Burkina Faso et dans 1 district sanitaire au Mali) et ALIMA (mise en oeuvre en Guinée et dans 1 district sanitaire au Mali), l’Inserm et l’IRD (en charge du volet recherche du projet). ALIMA qui assure le lead du consortium est responsable de la coordination globale du projet, de la gestion financière et des relations avec le bailleur.

Afin de mener à bien ce projet, nous cherchons deux (02) Référents Médicaux du projet AIRE pour appuyer les équipes projet du Mali et de la Guinée dans la mise en place des activités médicales du projet.

LIEUX DES POSTES :

Dioila – avec déplacements fréquents à Bamako et Markala pour le Mali

Conakry – avec déplacements fréquents à Télimélé en Guinée

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

Hiérarchique : Les Référents Médicaux rendent compte au Coordinateur Projet AIRE

LIENS FONCTIONNELS : Coordinateur médical ALIMA du pays d’affectation et le Responsable médical du Projet AIRE basé à Dakar

Supervise : Il encadre les Superviseurs cliniques

MISSION PRINCIPALE

Le/la Référent/e Médical assurer la bonne conduite des activités médicales du projet en veillant à ce que les sites d’intervention dans les deux districts bénéficient d’un soutien approprié pour le bon déroulement du projet. Il/elle aura en charge la mise en œuvre du résultat 1 du projet et accompagnera la mise en œuvre des 2 autres résultats à savoir la recherche et la transition/passage à l’échelle

ACTIVITÉS PRINCIPALES

Les missions du/de la Référent.e médical.e du projet AIRE seront de:

1. Gestion opérationnelle des activités du projet AIRE

  • Participer avec le ministère de la santé au développement des documents de formation PCIME qui intègre l’oxymètre de pouls ainsi que la formation des équipes soignantes sur l’oxymètre de pouls, l’oxygénothérapie, etc.
  • Organiser la supervision périodique des structures de santé et assurer la mise à niveau du personnel de santé sur la PCIME et l’ Oxymètre de Pouls (OP) en fonction des besoins.
  • Assurer la supervision conjointe avec les équipes centrales, régionales et de district du ministère de la santé
  • Veiller à la bonne utilisation des oxymètres de pouls lors des consultations PCIME de routine
  • Veiller à ce que les structures de référence soient bien équipées pour assurer une bonne prise en charge des cas d’hypoxémie sévère chez les enfants de moins 5 ans.
  • Effectuer régulièrement l’analyse et l’interprétation des données médicales des formations sanitaires et propose si besoin des actions à entreprendre.
  • Assure la veille au niveau des districts sanitaires et du pays afin d’identifier les nouveaux projets ou interventions dans les sites du projet (exemple: dotation des centres de santé en OP, concentrateurs, etc.)

2. Recherche et transition

  • Accompagner la mise en oeuvre du volet recherche du projet (formation des équipes recherche, appui à la collecte des données, etc)
  • Participer à toute rencontre ayant un intérêt pour le projet AIRE
  • Appuyer l’ensemble des activités de la transition et le passage à l’échelle du projet (révision des guides et directives nationales, etc.)
  • Reporting
  • Fournir un rapport mensuel détaillé au chef de projet sur l’état d’avancement des activités médicales.
  • Contribuer à la rédaction des rapports semi-annuel et annuel dans son domaine d’activité

La liste des attributions n’est pas exhaustive, les employés peuvent être amenés à exécuter toute autre tâche relative à leur fonction dans le respect des heures de travail en vigueur.

EXPERIENCES ET COMPETENCES

1. Formation : doctorat en médecine, assistant médical (BAC+5).

  • Un diplôme en santé publique/épidémiologie/biostatistiques est souhaitable.

2. Expériences :

  • Avoir au moins 2 ans d’expérience à un poste similaire notamment en coordination d’activités médicales
  • Avoir une bonne expérience en santé infantile en particulier sur la PCIME
  • Avoir une expérience en renforcement des capacités des agents de santé
  • Avoir une bonne connaissance des systèmes de santé en Afrique de l’ouest (niveau central, régional et district). La connaissance du système de santé du Mali ou de la Guinée est un atout
  • Expérience dans une ONG, sur un poste similaire est un atout.
  • Qualités rédactionnelles et de synthèse
  • Rigueur, respect des échéances, réactivité, force de proposition

3. Connaissances informatiques : Maîtrise des outils informatiques, en particulier suite Office (Word, Excel, Powerpoint, Outlook…), maîtrise des logiciels d’analyses des données (Epi Info, SPSS, etc)

CONDITIONS

Durée et type de contrat : CDD de droit français – 6 mois avec possibilité de prolongation

Prise de poste : janvier 2021

Salaire : SALAIRE TRES COMPETITIF + EXPERIENCE + PERDIEM

ALIMA prend en charge :

les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

  • les frais d’hébergement
  • 2,08 jours de congés par mois
  • per diem journalier
  • la couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • la politique de break tous les 3 mois (pour 6 mois de mission)
  • l’évacuation pour l’employé

How to apply

DOCUMENTS A ENVOYER

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 18/12/2020 https://candidatures.alima.ong/jobs/detail/329?utm_medium=Website&utm_ca…

” ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

Ø Respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude ;

Ø Signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à un supérieur, à un référent ou à l’adresse *alert@alima.ngo“**

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.