Recrutement d’un Consultant Case Manager

Référence du poste : Conakry/ 032/2018

I. INFORMATIONS GENERALES
Position title

Duty station

Contract period

Consultant Case Manager

Ratoma, Pita, Siguiri et Beyla

6 months ( avec possibilité d’extension)

Reports directly to Project Manager
Vacancy-specific information
Estimated closing date 14 September 2018
Estimated start date As soon as possible
II. CONTEXTE ORGANISATIONNEL ET COUVERTURE
Projet OIM auquel cette prestation contribue : Projet ORION – Operationalising an Integrated Approach to Reintegration (Rendre effective une approche intégrée de la réintégration)

 

Le projet ORION fait partie du programme « Safety, Support and Solutions in the Central Mediterranean Route » financé par le Département pour le développement international (DFID) du Royaume-Uni, qui se focalise sur la route de la Méditerranée centrale pour prévenir les migrations périlleuses et protéger les personnes des risques encourus tout au long de cette route migratoire.

III. TACHES ET RESPONSABILITES
 

L’objectif principal du projet ORION est de contribuer à la réintégration durable des migrants de retour. Il contribuera à rendre effective une approche intégrée de la réintégration, à travers :

 

1)      le développement d’outils pour promouvoir une réintégration durable à travers toutes les dimensions (économique, sociale et psychosociale);

2)      la consolidation d’une approche factuelle des programmes de réintégration, en intégrant un processus de collecte de données et de suivi transparent et solide;

3)      le renforcement des capacités d’acteurs locaux dans les pays d’origine afin de soutenir la réintégration des migrants de retour.

 

Une composante de ce projet est le pilotage d’une approche de suivi et accompagnement personnalisé pour accompagner les migrants de retour. Cette approche vise à assurer un suivi holistique et continu des migrants de retour, afin de soutenir une réintégration pérenne. Cet accompagnement comprend l’évaluation initiale, le développement d’un plan de réintégration et sa mise en place, et le suivi. Des membres de la communauté ou d’anciens migrants de retour ayant la capacité de tirer profit de leur présence et connaissance du contexte local, et possédant une aptitude à travailler étroitement avec la famille du migrant de retour et la communauté, pourraient être mobilisés en tant que conseillers de réintégration.

 

Cette approche sera testée dans 4 communautés au ……, qui seront sélectionnées selon les critères suivants :

1)      Présence limitée de l’OIM

2)      Opportunités, même limitées, d’orientation des migrants de retour vers des acteurs/prestataires de services permettant de soutenir leur réintégration

3)      Présence d’infrastructures

4)      Réceptivité des membres de la communauté

Dans chacune de ces communautés, un conseiller de réintégration sera recruté et formé pour la mise en œuvre de l’approche de suivi et accompagnement de 20 migrants de retour chacun.

 

1.      Tâches à accomplir

Le/la conseiller(e) de réintégration travaillera en étroite collaboration avec l’assistant à la réintégration de l’OIM. Il/elle Plus précisément il/elle :

–          Développera une liste de contacts avec les services, associations et groupes présents dans la communauté, envers qui le migrant de retour pourrait être orienté selon ses besoins, et basé sur les cartographies déjà existantes ;

–          Dialoguera régulièrement avec les autorités locales, les membres de la communauté et les familles des migrants de retour afin de faciliter la cohésion entre les membres de la communauté et les migrants de retour ;

–          Facilitera la connexion entre les migrants de retour pour encourager le contact et les échanges entre eux ;

–          Guidera environ vingt (20) migrants de retour dans leur plan de réintégration, assurant qu’ils aient accès aux services nécessaires pour qu’ils se réintègrent au niveau économique, social et psycho-social ;

–          Orientera le migrant de retour vers des initiatives collectives ou communautaires, si possible ;

–          Selon la notation du questionnaire sur la pérennité de la réintégration, ajustera si besoin le plan de réintégration, en lien avec l’assistant à la réintégration ;

–          Restera en contact régulier avec les migrants, leur offrant une assistance quand nécessaire ;

–          Soumettra des comptes-rendus réguliers à l’assistant à la réintégration de l’OIM sur le progrès des migrants de retour ;

–          Mettra en place toutes les activités mentionnées ci-dessus en conformité avec les standards de l’OIM.

 

1.      Il est estimé que le/la conseiller(e) de réintégration devra consacrer en moyenne 20 heures par semaine, avec des périodes, lorsqu’un nouveau bénéficiaire arrive, où le travail s’élèverait à 30/40 heures par semaine.

 

2.      Produits tangibles et mesurables de l’affectation :

1.      Liste de contacts développée et mise-à-jour régulièrement

2.      Notes de cas sur les activités complétées enregistrées dans le système MiMOSA

3.      Les bénéficiaires assistés complètent leur plan de réintégration

 

3.      Dates de réalisation réalistes, et livraison des résultats :

 

 Elément Date de réalisation Méthode de livraison
Liste de contacts mise-à-jour régulièrement (au minimum contact de service médical, d’un groupe social et d’une association économique). Tous les 2 mois Email
Plan d’action pour la mise en œuvre du plan de réintégration développé pour chacun des 20 bénéficiaires 2 semaines après l’arrivée du bénéficiaire et révision tous les mois Email
Notes de cas complétées dans le système de MiMOSA Toutes les semaines MiMOSA
Mise à jour des données relatives aux accompagnements selon les besoins d’environ 20 bénéficiaires Toutes les semaines Email
Mise à jour des données relatives à l’orientation des migrants de retour vers les services d’assistance à la réintégration Toutes les semaines Email
2.      Assiste l’assistant à la réintégration dans sa visite de suivi Tous les 2 mois En personne

 

4.      Indicateurs de performance pour l’évaluation des résultats (valeur des services rendus par rapport à leur cout) 

1.      Produits livrés conformément au plan de travail établi ci-dessus.

2.      Les migrants de retour assistés sont satisfaits avec la qualité de l’assistance fournie

 

IV. Required Qualifications and Experience
 

5.      Qualifications souhaitées :

1.      Bonne connaissance de la communauté des migrants de retour ;

2.      Sensibilité à l’égard des besoins de migrants de retour ;

3.      Compétences en matière de relations et d’organisation ;

4.      Bonnes compétences rédactionnelles en français ;

5.      Notions d’informatiques de base.

6.      Niveau d’étude : Bac+2

7.      Connaissance de la langue locale

8.      La candidature de migrants retournés est souhaitée

9.      Expériences en monitoring des cas de vulnérabilité et de violation de droit

10.  Expériences en gestion de cas et la réintégration

11.  Expériences en collecte de données et en rapportage.

V. Languages
Français Courant

Les dossiers de candidature devront comprendre :

  • Lettre de motivation indiquant le titre et numéros du poste
  • Curriculum Vitae à jour
  • Offre Technique et financière
  • Les photocopies des Diplômes, certificats et attestations de travail
  • Références des 03 derniers Superviseurs directes (Nom, email, nom du service et Contact téléphonique)

Toutes les candidatures seront envoyées en ligne au plus tard le Vendredi 14Septembre 2018 à travers l’adresse suivante :  HRrecruitmentunit@iom.int avec pour objet le titre du poste (Consultant Case Manager) tout en précisant le lieu d’affectation.

 Toutes candidatures déposées sous pli fermé à la réception du bureau ne seront en aucun cas être considérées.

 Les dossiers incomplets ne seront pas examinés et seuls les candidats sélectionnés seront contactés pour un entretien.