RECRUTEMENT Consultant (e) formateur (trice) en gestion de petites entreprises

TERMES DE REFERENCE

      I.         INFORMATION SUR LE POSTE
Titre du Projet : Création d’un Marché pour le développement et l’utilisation des Ressources de   Biogaz en Guinée

Intitulé du Poste: Consultant (e) formateur (trice) en gestion de petites entreprises

Superviseur : Coordonnateur National du Projet

Lieu d’intervention : Kindia.

Durée du contrat : 15 jours

     II.         Contexte Organisationnel
La Guinée a bénéficié du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) d’un financement pour appuyer la création d’un marché pour le développement et l’utilisation du biogaz.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles à travers principalement la réduction des émissions de GES liées à la consommation d’énergie à usage domestique. Il vise la création d’un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée. Pour ce faire, le projet propose la création de 3 marchés distincts mais interconnectés :

le premier cible les digesteurs de format familial (au niveau des ménages) à petite échelle ; cette catégorie se compose principalement de ménages agricoles élevant du bétail.

le second cible les digesteurs à grande échelle pour des applications institutionnelles, commerciales et industrielles présentant un besoin en chaleur et/ou électricité.

enfin, un marché intérieur induit par les activités de fabrication et installation de digesteurs.

D’une durée de quatre ans, le projet, ambitionne durant cette période, poser  les bases d’un marché viable de biodigesteur porté par le secteur privé. Pour cela, il œuvre pour l’émergence d’une couche d’entrepreneurs de la filière biogaz qui sera le socle de ce marché.

Pour y arriver, le projet a planifié la formation des acteurs du terrain (maçons, animateurs et promoteurs) en esprit d’entreprise, pour les doter de capacités nécessaires pour une gestion efficace et rentable de leur unité.

Pour la réalisation de cette formation, le projet envisage le recrutement d’une expertise nationale.

   III.         Responsabilités
Sous la supervision du Coordonnateur National du projet, le(la) consultant (e) formateur (trice) en entreprenariat sera chargé de doter les bénéficiaires de la formation de comportements et aptitudes professionnels susceptibles de faire d’eux des entrepreneurs réussis dans la filière de la technologie du biodigesteur.

De façon spécifique, les tâches de le(la) consultant (e) formateur (trice) seront les suivantes :

·      Fournir aux apprenants les connaissances et les compétences suivantes :

–       L’esprit d’entreprise ;

–       Le service clients ;

–       La gestion des approvisionnements et des stocks ;

–       La comptabilité simplifiée et calcul des coûts ;

–       L’élaboration d’un plan d’affaires ;

–       Le marketing ;

–       La gestion du crédit.

·      Former les apprenants à l’esprit associatif.

 

  IV.         Résultats attendus
Dans le cadre de son mandat, le(la) consultant (e) formateur (trice)sera évalué (e) selon le degré d’atteinte des résultats suivants :

·      Les apprenants ont de bonnes connaissances et des compétences dans la gestion d’une entreprise rentable ;

 

·      Les apprenants sont formés à l’esprit associatif

 

 

 

    V.         Compétences
·      Démontrer une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste;

·      Faire preuve d’une connaissance approfondie de la création et du développement d’une  entreprise ;

·      démontrer des aptitudes pédagogiques avérées ;

·      démontrer de bonnes aptitudes en andragogie ;

·       Maitriser les techniques d’évaluation rapide des apprenants.

  VI.         Qualifications requises
Education Bac+4 en sciences économique et de gestion, sciences humaines ou toutes  autres filières connexes
Expérience ·      Expérience concrète dans la conception et la  conduite de modules de formation ;

·      Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine du transfert de compétences en entreprenariat ;

·      Bonne maitrise des outils de formation ;

·      Avoir d’excellentes capacités de rédaction de rapports ;

·      Avoir une expérience confirmée dans le marketing social en milieu rural ;

·       bonne connaissance  des  acteurs privés et institutionnels en milieu rural.

VII.         Pièces constitutives du dossier de candidature
Le dossier de candidature doit comporter :

–       une lettre de motivation ;

–       un CV détaillé ;

–       des copies des diplômes et attestations (de travail, de stages,…) ;

–       certificat de satisfecit sur les prestations antérieures ;

VIII.         Dispositions administratives
Les offres composées d’un original et 2 copies, SOUS DEUX PLIS SEPARES, devront être déposées au PROGRAMME ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE (PEDD) sis à COLEAH ou au siège du Projet biogaz  à COLEAH, au plus tard le 11 mars 2019 à 15H30  avec la mention «Consultant (e) Formateur (trice) » adressées au Directeur national du Programme Environnement et Gestion Durable du Capital Naturel.

                        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                          

 

      I.         INFORMATION SUR LE POSTE
Titre du Projet : Création d’un Marché pour le développement et l’utilisation des Ressources de   Biogaz en Guinée

Intitulé du Poste: Consultant (e) formateur (trice) en gestion de petites entreprises

Superviseur : Coordonnateur National du Projet

Lieu d’intervention : Kindia.

Durée du contrat : 15 jours

     II.         Contexte Organisationnel
La Guinée a bénéficié du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) d’un financement pour appuyer la création d’un marché pour le développement et l’utilisation du biogaz.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles à travers principalement la réduction des émissions de GES liées à la consommation d’énergie à usage domestique. Il vise la création d’un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée. Pour ce faire, le projet propose la création de 3 marchés distincts mais interconnectés :

le premier cible les digesteurs de format familial (au niveau des ménages) à petite échelle ; cette catégorie se compose principalement de ménages agricoles élevant du bétail.

le second cible les digesteurs à grande échelle pour des applications institutionnelles, commerciales et industrielles présentant un besoin en chaleur et/ou électricité.

enfin, un marché intérieur induit par les activités de fabrication et installation de digesteurs.

D’une durée de quatre ans, le projet, ambitionne durant cette période, poser  les bases d’un marché viable de biodigesteur porté par le secteur privé. Pour cela, il œuvre pour l’émergence d’une couche d’entrepreneurs de la filière biogaz qui sera le socle de ce marché.

Pour y arriver, le projet a planifié la formation des acteurs du terrain (maçons, animateurs et promoteurs) en esprit d’entreprise, pour les doter de capacités nécessaires pour une gestion efficace et rentable de leur unité.

Pour la réalisation de cette formation, le projet envisage le recrutement d’une expertise nationale.

   III.         Responsabilités
Sous la supervision du Coordonnateur National du projet, le(la) consultant (e) formateur (trice) en entreprenariat sera chargé de doter les bénéficiaires de la formation de comportements et aptitudes professionnels susceptibles de faire d’eux des entrepreneurs réussis dans la filière de la technologie du biodigesteur.

De façon spécifique, les tâches de le(la) consultant (e) formateur (trice) seront les suivantes :

·      Fournir aux apprenants les connaissances et les compétences suivantes :

–       L’esprit d’entreprise ;

–       Le service clients ;

–       La gestion des approvisionnements et des stocks ;

–       La comptabilité simplifiée et calcul des coûts ;

–       L’élaboration d’un plan d’affaires ;

–       Le marketing ;

–       La gestion du crédit.

·      Former les apprenants à l’esprit associatif.

 

  IV.         Résultats attendus
Dans le cadre de son mandat, le(la) consultant (e) formateur (trice)sera évalué (e) selon le degré d’atteinte des résultats suivants :

·      Les apprenants ont de bonnes connaissances et des compétences dans la gestion d’une entreprise rentable ;

 

·      Les apprenants sont formés à l’esprit associatif

 

 

 

    V.         Compétences
·      Démontrer une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste;

·      Faire preuve d’une connaissance approfondie de la création et du développement d’une  entreprise ;

·      démontrer des aptitudes pédagogiques avérées ;

·      démontrer de bonnes aptitudes en andragogie ;

·       Maitriser les techniques d’évaluation rapide des apprenants.

  VI.         Qualifications requises
Education Bac+4 en sciences économique et de gestion, sciences humaines ou toutes  autres filières connexes
Expérience ·      Expérience concrète dans la conception et la  conduite de modules de formation ;

·      Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine du transfert de compétences en entreprenariat ;

·      Bonne maitrise des outils de formation ;

·      Avoir d’excellentes capacités de rédaction de rapports ;

·      Avoir une expérience confirmée dans le marketing social en milieu rural ;

·       bonne connaissance  des  acteurs privés et institutionnels en milieu rural.

VII.         Pièces constitutives du dossier de candidature
Le dossier de candidature doit comporter :

–       une lettre de motivation ;

–       un CV détaillé ;

–       des copies des diplômes et attestations (de travail, de stages,…) ;

–       certificat de satisfecit sur les prestations antérieures ;

VIII.         Dispositions administratives
Les offres composées d’un original et 2 copies, SOUS DEUX PLIS SEPARES, devront être déposées au PROGRAMME ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE (PEDD) sis à COLEAH ou au siège du Projet biogaz  à COLEAH, au plus tard le 11 mars 2019 à 15H30  avec la mention «Consultant (e) Formateur (trice) » adressées au Directeur national du Programme Environnement et Gestion Durable du Capital Naturel.

                        

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

                                                          

 

      I.         INFORMATION SUR LE POSTE
Titre du Projet : Création d’un Marché pour le développement et l’utilisation des Ressources de   Biogaz en Guinée

Intitulé du Poste: Consultant (e) formateur (trice) en gestion de petites entreprises

Superviseur : Coordonnateur National du Projet

Lieu d’intervention : Kindia.

Durée du contrat : 15 jours

     II.         Contexte Organisationnel
La Guinée a bénéficié du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) d’un financement pour appuyer la création d’un marché pour le développement et l’utilisation du biogaz.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles à travers principalement la réduction des émissions de GES liées à la consommation d’énergie à usage domestique. Il vise la création d’un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée. Pour ce faire, le projet propose la création de 3 marchés distincts mais interconnectés :

le premier cible les digesteurs de format familial (au niveau des ménages) à petite échelle ; cette catégorie se compose principalement de ménages agricoles élevant du bétail.

le second cible les digesteurs à grande échelle pour des applications institutionnelles, commerciales et industrielles présentant un besoin en chaleur et/ou électricité.

enfin, un marché intérieur induit par les activités de fabrication et installation de digesteurs.

D’une durée de quatre ans, le projet, ambitionne durant cette période, poser  les bases d’un marché viable de biodigesteur porté par le secteur privé. Pour cela, il œuvre pour l’émergence d’une couche d’entrepreneurs de la filière biogaz qui sera le socle de ce marché.

Pour y arriver, le projet a planifié la formation des acteurs du terrain (maçons, animateurs et promoteurs) en esprit d’entreprise, pour les doter de capacités nécessaires pour une gestion efficace et rentable de leur unité.

Pour la réalisation de cette formation, le projet envisage le recrutement d’une expertise nationale.

   III.         Responsabilités
Sous la supervision du Coordonnateur National du projet, le(la) consultant (e) formateur (trice) en entreprenariat sera chargé de doter les bénéficiaires de la formation de comportements et aptitudes professionnels susceptibles de faire d’eux des entrepreneurs réussis dans la filière de la technologie du biodigesteur.

De façon spécifique, les tâches de le(la) consultant (e) formateur (trice) seront les suivantes :

·      Fournir aux apprenants les connaissances et les compétences suivantes :

–       L’esprit d’entreprise ;

–       Le service clients ;

–       La gestion des approvisionnements et des stocks ;

–       La comptabilité simplifiée et calcul des coûts ;

–       L’élaboration d’un plan d’affaires ;

–       Le marketing ;

–       La gestion du crédit.

·      Former les apprenants à l’esprit associatif.

 

  IV.         Résultats attendus
Dans le cadre de son mandat, le(la) consultant (e) formateur (trice)sera évalué (e) selon le degré d’atteinte des résultats suivants :

·      Les apprenants ont de bonnes connaissances et des compétences dans la gestion d’une entreprise rentable ;

 

·      Les apprenants sont formés à l’esprit associatif

 

 

 

    V.         Compétences
·      Démontrer une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste;

·      Faire preuve d’une connaissance approfondie de la création et du développement d’une  entreprise ;

·      démontrer des aptitudes pédagogiques avérées ;

·      démontrer de bonnes aptitudes en andragogie ;

·       Maitriser les techniques d’évaluation rapide des apprenants.

  VI.         Qualifications requises
Education Bac+4 en sciences économique et de gestion, sciences humaines ou toutes  autres filières connexes
Expérience ·      Expérience concrète dans la conception et la  conduite de modules de formation ;

·      Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine du transfert de compétences en entreprenariat ;

·      Bonne maitrise des outils de formation ;

·      Avoir d’excellentes capacités de rédaction de rapports ;

·      Avoir une expérience confirmée dans le marketing social en milieu rural ;

·       bonne connaissance  des  acteurs privés et institutionnels en milieu rural.

VII.         Pièces constitutives du dossier de candidature
Le dossier de candidature doit comporter :

–       une lettre de motivation ;

–       un CV détaillé ;

–       des copies des diplômes et attestations (de travail, de stages,…) ;

–       certificat de satisfecit sur les prestations antérieures ;

VIII.         Dispositions administratives
Les offres composées d’un original et 2 copies, SOUS DEUX PLIS SEPARES, devront être déposées au PROGRAMME ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE (PEDD) sis à COLEAH ou au siège du Projet biogaz  à COLEAH, au plus tard le 11 mars 2019 à 15H30  avec la mention «Consultant (e) Formateur (trice) » adressées au Directeur national du Programme Environnement et Gestion Durable du Capital Naturel.

                        

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

                                                          

 

      I.         INFORMATION SUR LE POSTE
Titre du Projet : Création d’un Marché pour le développement et l’utilisation des Ressources de   Biogaz en Guinée

Intitulé du Poste: Consultant (e) formateur (trice) en gestion de petites entreprises

Superviseur : Coordonnateur National du Projet

Lieu d’intervention : Kindia.

Durée du contrat : 15 jours

     II.         Contexte Organisationnel
La Guinée a bénéficié du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) d’un financement pour appuyer la création d’un marché pour le développement et l’utilisation du biogaz.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles à travers principalement la réduction des émissions de GES liées à la consommation d’énergie à usage domestique. Il vise la création d’un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée. Pour ce faire, le projet propose la création de 3 marchés distincts mais interconnectés :

le premier cible les digesteurs de format familial (au niveau des ménages) à petite échelle ; cette catégorie se compose principalement de ménages agricoles élevant du bétail.

le second cible les digesteurs à grande échelle pour des applications institutionnelles, commerciales et industrielles présentant un besoin en chaleur et/ou électricité.

enfin, un marché intérieur induit par les activités de fabrication et installation de digesteurs.

D’une durée de quatre ans, le projet, ambitionne durant cette période, poser  les bases d’un marché viable de biodigesteur porté par le secteur privé. Pour cela, il œuvre pour l’émergence d’une couche d’entrepreneurs de la filière biogaz qui sera le socle de ce marché.

Pour y arriver, le projet a planifié la formation des acteurs du terrain (maçons, animateurs et promoteurs) en esprit d’entreprise, pour les doter de capacités nécessaires pour une gestion efficace et rentable de leur unité.

Pour la réalisation de cette formation, le projet envisage le recrutement d’une expertise nationale.

   III.         Responsabilités
Sous la supervision du Coordonnateur National du projet, le(la) consultant (e) formateur (trice) en entreprenariat sera chargé de doter les bénéficiaires de la formation de comportements et aptitudes professionnels susceptibles de faire d’eux des entrepreneurs réussis dans la filière de la technologie du biodigesteur.

De façon spécifique, les tâches de le(la) consultant (e) formateur (trice) seront les suivantes :

·      Fournir aux apprenants les connaissances et les compétences suivantes :

–       L’esprit d’entreprise ;

–       Le service clients ;

–       La gestion des approvisionnements et des stocks ;

–       La comptabilité simplifiée et calcul des coûts ;

–       L’élaboration d’un plan d’affaires ;

–       Le marketing ;

–       La gestion du crédit.

·      Former les apprenants à l’esprit associatif.

 

  IV.         Résultats attendus
Dans le cadre de son mandat, le(la) consultant (e) formateur (trice)sera évalué (e) selon le degré d’atteinte des résultats suivants :

·      Les apprenants ont de bonnes connaissances et des compétences dans la gestion d’une entreprise rentable ;

 

·      Les apprenants sont formés à l’esprit associatif

 

 

 

    V.         Compétences
·      Démontrer une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste;

·      Faire preuve d’une connaissance approfondie de la création et du développement d’une  entreprise ;

·      démontrer des aptitudes pédagogiques avérées ;

·      démontrer de bonnes aptitudes en andragogie ;

·       Maitriser les techniques d’évaluation rapide des apprenants.

  VI.         Qualifications requises
Education Bac+4 en sciences économique et de gestion, sciences humaines ou toutes  autres filières connexes
Expérience ·      Expérience concrète dans la conception et la  conduite de modules de formation ;

·      Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine du transfert de compétences en entreprenariat ;

·      Bonne maitrise des outils de formation ;

·      Avoir d’excellentes capacités de rédaction de rapports ;

·      Avoir une expérience confirmée dans le marketing social en milieu rural ;

·       bonne connaissance  des  acteurs privés et institutionnels en milieu rural.

VII.         Pièces constitutives du dossier de candidature
Le dossier de candidature doit comporter :

–       une lettre de motivation ;

–       un CV détaillé ;

–       des copies des diplômes et attestations (de travail, de stages,…) ;

–       certificat de satisfecit sur les prestations antérieures ;

VIII.         Dispositions administratives
Les offres composées d’un original et 2 copies, SOUS DEUX PLIS SEPARES, devront être déposées au PROGRAMME ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE (PEDD) sis à COLEAH ou au siège du Projet biogaz  à COLEAH, au plus tard le 11 mars 2019 à 15H30  avec la mention «Consultant (e) Formateur (trice) » adressées au Directeur national du Programme Environnement et Gestion Durable du Capital Naturel.