Business Plan : à quoi ça sert et comment le rédiger

Business plan

Le Business plan est un document bien connu des entrepreneurs et startuppeurs, ne serait-ce que de réputation. Beaucoup en effet ne savent pas vraiment à quoi il sert ni comment le rédiger. Il faut donc préciser que tous les business n’ont pas besoin d’un Business plan. Et que sa rédaction répond à un ensemble de règles bien définies.

Le Business Plan, ou Plan d’affaire, est un document qui présente dans sa globalité un projet entrepreneurial. On y présente notre idée de business, comment on compte le faire évoluer dans le marché, combien il va coûter et surtout combien il va rapporter.

A QUOI ÇA SERT ?

Dans les faits, il n’intervient pas dans la conduite de votre affaire car sa réelle utilité est post-lancement. Une fois le business lancé, on peut éventuellement y jeter un œil pour voir si on suit le schéma qu’on s’était fixé mais en vrai il ne sert plus. D’autant plus qu’une fois une affaire en marche, on fait face à de nouvelles réalités qui ne correspondent pas du tout à nos prévisions. Du coup, il sert à quoi ?

Eh bien, le BP est nécessaire pour une idée innovante, qui intègre de nouvelles données particulières. Par exemple, si vous voulez lancer une épicerie classique, une boutique de prêt-à-porter ou faire dans la vente de perruques en ligne, c’est inutile de faire un business plan vu qu’on comprend du premier coup comment ça fonctionne de bout en bout. Pareil si vous lancez un business de repassage de vêtements à domicile. Il ne vous servirait à rien. En revanche, si votre idée est de lancer une startup qui fait dans la transformation de déchets industriels en parpaings, par exemple, là un business plan peut s’avérer nécessaire pour deux raisons :

  • Cela vous permettra de mieux cerner tous les contours de votre projet. Car une idée, tant qu’elle est dans la tête, elle demeure floue. Rédiger un projet physique nous permet nous-même d’avoir un certain recul et d’opérer des calculs de faisabilité et d’évaluation du projet en question.
  • Faire comprendre votre projet, son importance, son fonctionnement et ses implications financières à de potentiels investisseurs. Je dirais même que c’est sa principale utilité. Avant de décider ou non de vous accompagner dans votre projet, les investisseurs ont besoin de le comprendre. Et le BP est LE document par excellence. C’est lui qu’on présente aux concours, aux banques et autres institutions financières, etc. Bref ! A toute personne qu’il est nécessaire d’exposer le projet.

Il n’existe pas de modèle de référence de Business Plan. Tout dépend du projet, de la destination du document, etc. Les business plans ne se ressemblent pas. Qu’à cela ne tienne, son contenu peut se résumer en 5 questions :

  • C’est quoi le projet ?
  • Qui le porte ?
  • Comment va-t-il s’adapter au marché ?
  • Combien il va coûter ?
  • Combien il va rapporter ?

LES PRINCIPALES PARTIES D’UN BUSINESS PLAN

  1. Le tableau synthétique

C’est la photographie de la structure. Les principales informations sur l’entreprises à retenir.

  • Forme juridique
  • Date de création et début d’activité
  • Nombre d’actionnaires/associés
  • Capital
  • Répartition des parts et nature des apports
  • etc.
  1. L’équipe porteuse du projet

Qui sont les porteurs du projet ? Faire une petite biographie de chaque membre de l’équipe. Y inclure aussi les CV. Faire un focus sur le rôle de chaque membre dans le projet. Il est important que chaque membre ait un véritable rôle à jouer, que vous soyez tous complémentaires. Mais surtout que vous ayez les compétences nécessaires à la conduite du business.

  1. Présentation de l’idée
  • Quel produit ou service voulez-vous lancer ?
  • A quel besoin vient-il répondre ?
  • En quoi est-il innovant par rapport aux offres existantes (ou non).
  • Le timing est-il adéquat ? La situation du marché et la conjoncture sont-elles favorables à un tel projet ?
  • Dans quel contexte socio-économique votre produit vient-il ? Y’a-t-il une opportunité à saisir ?
  1. Le marché

Tout produit ou service vient se greffer à un marché déjà existant. Il faut donc que vous présentiez ce marché et comment votre projet va se faire une place dedans.

  • Déjà, existe-t-il un marché ?
  • Quels sont vos concurrents, directs ou indirects ?
  • Quels sont vos avantages concurrentiels ?
  • Qui sont vos clients cibles ?
  • Présentez les études de marché que vous avez effectuées auprès de vos potentiels clients.
  • Quelles sont les perspectives d’évolution et de croissance de ce marché ?
  1. Votre modèle économique

Le modèle économique, ou business model, vient répondre à question de savoir comment votre projet va générer de l’argent. Vous présenterez ici les leviers par lesquels votre business compte réaliser un chiffre d’affaire. Il s’agit entre autres de présenter :

  • Les différentes sources de revenus
  • Votre politique de prix
  • La stratégie commerciale
  • Les canaux de distribution
  1. Plan d’action stratégique
  • Comment comptez-vous conquérir le marché ?
  • Quel est votre plan marketing ?
  • Quelle est votre politique GRH ?
  • Quel est votre plan d’action commerciale ?
  • Présentez votre plan de développement
  1. Partie financière

C’est la partie où les yeux des potentiels investisseurs s’écarquillent. Tous les chiffres donnés devront être cohérents avec tout ce qui a été dit précédemment et la réalité du marché. Ils veulent savoir :

  • Combien va coûter le projet à lancer
  • Quel sera son besoin en fonds de roulement
  • Les charges à supporter
  • Le plan de trésorerie
  • Le point mort, quand il sera atteint
  • Le bilan prévisionnel
  • Le plan de financement.

Breeeef ! Le business plan est un document nécessaire si votre projet implique des apports extérieurs et surtout s’il est véritablement innovant. Sinon, vous pouvez vous lancer sans. Mais dans le cas où vous en avez besoin, sachez que vous allez devoir véritablement creuser votre idée et votre marché pour produire un document cohérent, réaliste et attractif.