AVIS D’APPEL D’OFFRE POUR LE DIAGNOSTIC DU FONCTIONNEMENT DE LA CHAÎNE PENALE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES EN REPUBLIQUE DE GUINEE

DIAGNOSTIC DU FONCTIONNEMENT DE LA CHAÎNE PENALE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES EN REPUBLIQUE DE GUINEE

 

Justification
La région de l’Afrique de l’Ouest est caractérisée par un schéma de traite transfrontalière et circulaire. On estime que 75% des mouvements migratoires en Afrique de l’Ouest sont réalisés à l’intérieur de la région, avec son corollaire de traite des personnes. De par leur positionnement, les Etats du Golfe de Guinée sont à la fois des territoires d’origine, de transit et de destination des personnes victimes de traite. Ce phénomène criminel, perpétré généralement contre les femmes et les enfants, présente des enjeux dans plusieurs domaines notamment la sécurité, l’économie et la stabilité sociale. Face à l’ampleur du phénomène, les gouvernants des Etats du Golfe de Guinée ont pris des mesures rigoureuses pour l’endiguer.

En Côte d’Ivoire, l’opérationnalisation du secrétariat exécutif du Comité national de lutte contre la traite des personnes (CNLTP), logé au sein du Ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté suivant la loi n°2016-1111 du 08 décembre 2016 portant lutte contre la traite des personnes est récente mais effective. Le gouvernement s’est pourvu d’une stratégie nationale de lutte contre la traite des personnes et d’un plan d’action national 2016-2020. Une unité spéciale, l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale (UCT), a été également mise en place au sein de la police. A cela s’ajoute l’ensemble des actions de lutte contre la traite et l’exploitation des enfants réalisées par le Comité interministériel de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CIM) et le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS).

TELECHARGER L’AVIS COMPLET ICI https://www.lesannonces.net/wp-content/uploads/2020/11/TDR-Diagnostic-chaine-penale-Guinee.pdf