APPEL A CANDIDATUREPOUR LE POSTE D’UN(E) SPECIALISTE EN COMMUNICATION

APPEL A CANDIDATURE

POUR LE POSTE D’UN(E) SPECIALISTE EN COMMUNICATION

 Le Gouvernement de la République de Guinée a reçu un Crédit de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour couvrir le coût du Projet de Développement Agricole Intégré en Guinée et à l’intention d’utiliser une partie de ce Crédit pour effectuer les paiements au titre du contrat de Recrutement d’un(e) Spécialiste en Communication.

  1. TERMES DE REFERENCE OU MANDAT

 Dépendance hiérarchique et fonction principale

Position : Sous l’autorité du Coordonnateur de l’Unité de Coordination du Projet (UNC)et la supervision directe du Directeur des Opérations du Projet (DOP), le  Spécialiste en Communication exerce ses attributions et responsabilités conformément aux dispositions des textes ci-après.

 MISSION ET PRINCIPALES TACHES

 3.1.      Mission

La mission principale du Chargé de la Communication est de contribuer à assurer : (i) une bonne visibilité du PDAIG à travers une bonne communication et sensibilisation sur les activités du projet au niveau des potentiels cibles et des différentes parties prenantes ; (ii) une bonne communication sur les réalisations du projet au cours de la mise en œuvre ; (iii) une gestion des connaissances générées dans le cadre du projet et (iii) une facilitation de l’adhésion et l’appropriation du projet par les différents acteurs ainsi qu’un cadre d’engagement citoyen à travers la communication pour le développement.

           3.2.       Principales Tâches du Chargé de communication

Le Chargé de Communication travaillera sous l’autorité du Coordonnateur du projet et sous la supervision directe du directeur des opérations. Il assiste le directeur des opérations, en collaboration avec les autres membres de l’équipe, dans la mise en œuvre de la stratégie de communication du projet. Ses principales tâches sont les suivantes :

  • Elaboration et mise en œuvre d’une stratégie de communication pour contribuer à la mise en œuvre des principaux objectifs du PDAIG.
  • Développement d’un Plan de communication pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie de communication. Ce plan devra détailler (entre autres) les activités spécifiques à exécuter et leurs coûts, le calendrier de leur mise en œuvre, et les principaux acteurs qui seront impliqués.
  • Gestion de la visibilité du PDAIG.
  • Elaboration des outils et produits de communication appropriés (dépliant, prospectus, annonces, rédaction de discours, etc.) pour accompagner les activités de communication retenues.
  • Organisation et coordination des activités de communication, telles que les conférences de presse, les ateliers, les rencontres thématiques, etc., et élaboration de compte-rendu sur ces activités.
  • Initier, assurer et maintenir une relation permanente avec les médias (organes de presse écrite et orale, radio, TV, etc.) au niveau national et régional, pour la promotion du projet
  • Etablissement et maintien d’une bonne relation du PDAIG avec la presse, la société civile, et d’autres groupes d’acteurs pour assurer une image positive et objective du Projet auprès du public.
  • Revue de presse sur le PDAIG pour informer l’équipe du projet sur la façon dont les médias perçoivent les actions du projet, et les aviser de toute action à entreprendre pour corriger les mauvaises perceptions.
  • Mise en place et exécution d’une stratégie des médias sociaux. Pour assurer une visibilité accrue des technologies et autres innovations générées dans le cadre du projet, les médias sociaux devront être un socle pour non seulement informer les acteurs et partenaires mais aussi contribuer à intéresser les jeunes à l’agriculture et créer aussi des emplois à travers la promotion des technologies générées.
  • Gestion des connaissances générées dans le cadre du projet.
  • Travailler en étroite collaboration avec le Charge de Communication du GBM en Guinee pour identifier les opportunités pour la promotion du PDAIG
  • Elaboration et animation d’un bulletin national (Actualités du PDAIG) à l’attention des acteurs et partenaires nationaux et également le site web du Projet.
  • Elaboration d’un cahier de charges pour la mise à jour du site web.
  • Production d’un guide technique de maintenance du site et formation des différents intervenants du site web (équipe de gestion du site web).
  • Collecte des informations sur le projet (cas de succès) qui ont des intérêts nationaux et régionaux pour alimenter respectivement le Bulletin d’information du PDAIG.
  • Identification des technologies de communication appropriées, et sensibilisation sur le mécanisme de gestion à coûts partagés.
  • Identification des opportunités d’affaire à fort impact et réalisation des actions de communication intenses auprès de groupes cibles (jeune, femme, PME).
  • Assurer notamment la publicité et la promotion des financements à coût-partagé par des canaux de communication appropriés pour atteindre les producteurs, les petits transformateurs, les PME agricoles et leurs organisations dans les préfectures où le projet est actif.
  • Déployer les efforts nécessaires pour atteindre les femmes et les jeunes par des activités promotionnelles ciblant spécifiquement ces groupes.
  • Collaborer étroitement avec le ministère de la Jeunesse pour créer des synergies avec leurs projets en cours sur l’insertion des jeunes dans les chaînes de valeur agricoles.
  • Fournir une expertise et des conseils techniques en communication à l’équipe du projet dans le cadre de la mise en œuvre des activités.
  • Être disponible pour accomplir toute tâche susceptible de contribuer à assurer une bonne communication au Projet.
  • Exécuter toute autre tâche confiée par la hiérarchie.
  1. PROFIL DU SPECIALISTE EN COMMUNICATION

Le candidat au poste de Spécialiste de Communication doit avoir les qualifications et expériences suivantes :

  • Etre titulaire au moins d’un diplôme de Master ou de niveau BAC+5 en communication ou dans une discipline relative ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expériences dans une position similaire au niveau national ou régional (à savoir dans le cadre d’un projet de développement) notamment l’organisation et la supervision d’un programme de communication institutionnelle, avec des qualités dans la conception, rédaction et production de supports d’information (imprimés et audiovisuels) et dans l’organisation d’événement
  • Avoir une bonne connaissance en matière d’informatique, et savoir gérer des bases de données informatiques ;
  • Avoir une expérience dans le développement des produits de communication et savoir utiliser certains équipements (appareil photo professionnel ; caméra vidéo ; etc.) ;
  • Avoir une connaissance du monde rural et du développement rural ;
  • Être disposé à effectuer des déplacements fréquents sur le terrain pour des activités d’information, de sensibilisation et de communication ;
  • Excellente maîtrise du français écrit et parlé, avec une bonne connaissance pratique de l’anglais et la capacité de transmettre des idées complexes dans un style créatif, clair, direct et vivant ;
  • Une connaissance éprouvée des principes de communication visuelle et des logiciels de conception serait un atout ;
  • Être apte à collaborer avec les membres d’une équipe et à travailler sous pression ;
  • Avoir de très bonnes relations inter et intra professionnelles.
  • CONDITIONS D’EMPLOI ET DE RECRUTEMENT

Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet pour une période d’un (1) an renouvelable après évaluation. S’agissant d’un poste contractuel, il reste entendu que le recrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de la clause 1.13 (d) des Directives Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la Banque et des Crédits et Dons de l’AID, datée de Janvier 2011 qui précisent que les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé; et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêt (voir paragraphe 1.9 des mêmes Directives).

 

Un Spécialiste sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans les directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, édition courantepar la méthode de sélection de consultant individuel (CI).

 Durée

Un contrat d’essai d’un an avec possibilité, suite à une évaluation positive, d’une prolongation du contrat pour une durée de quatre ans.

Lieu de travail

Poste basé à Conakry avec des déplacements dans la zone d’intervention du projet, dans les 10 préfectures.

Dossier de candidature
Les candidats ou candidates intéressé(e)s doivent présenter les dossiers suivants :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae détaillé ;
  • Une copie du ou des diplômes, une copie des contrats et attestations ou tout autres documents attestant les qualifications et expériences acquises par le candidat ;
    Les références des emplois antérieurs et les coordonnés des anciens employeurs.
    Des vérifications pourraient être faites sur les dossiers fournis.

Le dossier de candidature doit être adressés au Coordonnateur du PDAIG et porter la mention suivante : « Spécialiste en Suiviévaluation» puis déposés en personne sous plis fermé au siègede l’Unité Nationale de Coordination du projet sis à l’immeuble Moussoudougou du Ministère de l’Agriculture, au 2ème étage derrière l’ex Libraport, Commune de Matam – Tél : 622 29 10 65/ 628 42 66 63 au plus tard le Vendredi 30 Avril 2019 à 16h30 mn.

Les candidatures par voie électronique seront envoyées à l’adresse suivante : passationpdaig@gmail.comà la même date et heure comme indiqué ci haut.

Les candidatures féminines sont encouragées.