Recrutement de consultants (incubateurs) pour l’accompagnement de 10 jeunes entrepreneurs

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

 N° Don IDA H-985-GN          Date début : 17 avril 2019;   Date Limite : 2 mai 2019

 Client : Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (MJEJ).

 Type :             Sollicitation de manifestations d’intérêt

 Titre :             Recrutement de consultants (incubateurs) pour l’accompagnement de 10 jeunes entrepreneurs

      I.        Contexte et justification

En Afrique subsaharienne, les jeunes, hommes comme femmes, sont majoritairement au chômage ou en situation de sous-emploi et ne participent que très peu à la création de valeur ajoutée. Ce fait s’explique en partie par l’inadéquation entre l’offre de formation (universitaire) et les besoins réels du marché de travail. Si la plupart des pays africains connaissent un fort taux de croissance économique, la demande en biens et services engendrée n’incite pas particulièrement les jeunes à la création de leurs propres entreprises.

La faible participation des jeunes, notamment les diplômés, à l’entrepreneuriat s’explique par la faible intégration de l’entrepreneuriat dans les cursus universitaires et aussi, en raison de la culture sociale peu favorable à l’entrepreneuriat (absence de motivation, méconnaissance des opportunités, situation d’autosatisfaction…).

Partis de ces constats, les acteurs Guinéens (Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, , l’AGUIPE et la Banque Mondiale) ont élaboré une stratégie visant à booster l’employabilité des jeunes diplômés et sans-emplois. Cela s’est matérialisation par la mise en place du Projet BoCEJ, qui, dans sa composante 2, un volet est consacré à l’entrepreneuriat.

Stratégie d’éducation à l’emploi des jeunes par l’entrepreneuriat dans le cadre du projet BoCEJ

À ce niveau la stratégie retenue porte sur une formation à l’entrepreneuriat et une mise en incubation en 3 étapes :

Étape 1 : Initiation à l’entrepreneuriat

Dans une première phase, il a été question de diffuser l’esprit d’entreprendre à 100 jeunes (issus de la base de données de l’AGUIPE). À l’issue de cette initiation, les participants ont soumis leur projet en quelques pages comportant les 4 volets : la description du projet, le profil de l’entrepreneur(e), sa vision et ses besoins. Les dossiers ont été ensuite analysés par un jury qui en a sélectionné les 25 meilleures candidatures pour l’étape suivante.

Étape 2 : Formation intensive à l’entrepreneuriat

À cette étape, les 25 entrepreneurs sélectionnés à la phase précédente ont été formés et accompagnés à l’entrepreneuriat. Les activités ont porté sur les grands axes d’un business plan.[1]À l’issue des formations, les business plans, la motivation entrepreneuriale et la posture entrepreneuriale des candidats ont été évalués. Cela a permis de sélectionner les 10 meilleurs projets/entrepreneurs qui passeront à la phase d’incubation.

Étape 3 : Incubation des 10 lauréats

À ce jour, le projet est à l’étape 3 d’incubation des 10 entrepreneurs sélectionnés. Les présents TDR sont élaborés dans le cadre de la sélection des structures d’encadrement des 10 lauréats

    II.        Objectifs

L’objectif général est d’accompagner efficacement les 10 lauréats du Projet BoCEJ dans les secteurs d’activités suivants :

  • Agro-industrie (3 projets)
  • Formation (1 projet)
  • Textile–artisanat (1 projet)
  • Imprimerie numérique (1 projet)
  • NTIC (1 projet)
  • Energie (1 projet)
  • Matériaux de BTP (1 projet)
  • Menuiserie métallique (1 projet).

Spécifiquement, il s’agira de :

  • Identifier les besoins des lauréats en termes de compétences, équipements/prototypages et financiers des entrepreneurs à accompagner ;
  • Accompagner les entrepreneurs à combler les besoins identifies pour une mise en œuvre de leurs projets ;
  • Délivrer un accompagnement de qualité aux entrepreneurs (accueil, acquisition de compétence, coaching, networking…) permettant d’aboutir à l’issue du processus, à des entreprises opérationnelles et viables ;
  • organiser des formations au profit des entrepreneurs qu’elle accompagne ;
  • entreprendre des actions pour accompagner les porteurs de projets incubés dans la recherche de financement de leur entreprise.

  III.        Résultats attendus et livrables

  • Les besoins des lauréats en termes de compétences, équipements/prototypages et financiers sont connus et validés par les parties prenantes (BoCEJ, FONIJ, entrepreneurs bénéficiaires et les incubateurs sélectionnés) ont servi de base pour l’accompagnement ;
  • La méthodologie d’accompagnement des lauréats est clairement présentée;
  • Les entrepreneurs ont reçu un accompagnement de qualité pour la mise en œuvre du projet;
  • Les projets accompagnés sont des entreprises opérationnelles et viables;

En termes de livrables attendus,

  • Les besoins des entrepreneurs sont validés;
  • La méthodologie d’accompagnement est clairement définie ;
  • Les rapports trimestriels d’accompagnement et le rapport final sont validés par l’équipe chargée de la supervision.

  IV.        Méthodologie de conduite de la mission

Les structures soumissionnaires devront fournir un projet de méthodologie précisant le niveau de compréhension de la mission et l’aptitude de conduite de la mission et présenter comment les activités seront réalisées pour atteindre les résultats.

Une structure d’accompagnement est libre de choisir, sans restriction de nombre, le ou les entrepreneurs qu’elle souhaite accompagner en précisant clairement (nom, prénoms du promoteur et nom du projet).

Les candidatures en consortium ou en association sont éligibles et acceptées. Les Incubateurs ont la possibilité de faire recours aux services ou partenariat des coaches individuels ou parrainages, pour leurs expertises locales, régionales ou internationales dans des domaines précis pour lesquels ces partenariats sont nécessaires pour eux.

    V.        Supervision

Les incubateurs travailleront en étroite relation avec l’équipe du projet à qui ils rendront régulièrement compte du niveau de réalisation des activités planifiées. Le suivi des activités se fera par une équipe qui se sera désignée à cet effet. Cette équipe aura la charge de vérifier si la méthodologie proposée par les incubateurs permet d’atteindre les objectifs escomptés d’une part et de vérifier si la méthodologie qu’ils ont proposée est celle appliquée sur le terrain d’autre part.

  VI.        Durée de la mission

L’accompagnement des entrepreneurs dans le cadre de cette mission doit porter sur 12 mois au plus. La méthodologie d’accompagnement à proposer doit en tenir compte.

VII.        Critères d’éligibilité

Sont éligibles les structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat communément appelée « incubateur »portées par les associations ou ONG, les structures publiques ou privées remplissant les critères suivants :

  • la structure d’accompagnement doit être légale, disposer d’un statut juridique et exister depuis au moins 1 an ; 
  • avoir des services efficaces d’accompagnement d’entrepreneurs ;
  • avoir un mécanisme d’autofinancement (prestations de services, subvention, prise de participation dans des projets incubés ou autres) ;
  • disposer d’un cadre (infrastructure) adapté pour accueillir et accompagner les entrepreneurs ;
  • disposer d’un modèle économique adéquat; avec des activités d’incubation (coworking, coaching, formation d’entrepreneurs, réseautage etc…) ;
  • être bien implantée dans l’écosystème entrepreneurial en Guinée, disposer de partenaires locaux, régionaux et/ou internationaux ;
  • disposer d’une équipe dédiée et qualifiée pour l’accompagnement des entrepreneurs : (Formation en entrepreneuriat, Economie-gestion, Finances ou équivalent) avec 3 ans minimum d’expérience générale en gestion de projet ou secteurs d’activités des lauréats et 2 ans minimum d’expérience spécifique dans l’accompagnement au développement d’affaires auprès des entrepreneurs et en animation de formation en entrepreneuriat.
  • disposer d’une méthode d’accompagnement adaptée et justifier d’une expérience dans l’accompagnement après avoir accompagné au moins deux projets d’entreprise ;

Par ailleurs, la structure d’accompagnement :

  • Accepte de travailler en synergie l’ensemble des partenaires du projet et les autres structures d’accompagnement impliquées au projet dans le but de consolider l’écosystème entrepreneurial guinéen ;
  • Accepte de collaborer avec l’équipe en charge de la supervision.

VIII.        Processus de sélection

Les dossiers de candidature seront évalués par une Commission mise en place par le BoCEJ. Les critères d’évaluation conforment aux pratiques de passation de marché seront appliqués tout en intégrant les critères définit plus haut.

La liste de(s) structure(s) d’accompagnement sera affichée aux sièges du BoCEJ et du FONIJ et le(s) structure(s) sélectionnée(s) seront officiellement contactées par courriel.

Des consultants (incubateurs)seront sélectionnés en accord avec les procédures définies dans les Directives « Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, Edition janvier 2011, révisée en juillet 2014 »

Les consultants intéressés répondant au profil demandé, sont invités à manifester leur intérêt en faisant acte de candidature et en fournissant les informations prouvant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les services décrits ci-dessus.

Les cabinets intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des documents de référence aux adresses mentionnées ci-dessous du Lundi au Jeudi de 9H à 16H TU et le Vendredi de 9H à 13H TU

  IX.        Confidentialité

L’intégralité des documents fournis par les candidats (structure d’accompagnement) fera l’objet d’un accord de confidentialité étendu à tous les membres du Comité de sélection. À leur tour, les structures sélectionnées s’engagent à tenir confidentielles les informations (professionnelles, dans le cadre des projets accompagnés…) qu’ils découvriront le long de la mission.

    X.        Soumission

Le dossier de soumission devra être constitué de :

  • du formulaire de soumission dument remplie accompagné des preuves des informations fournies ;
  • d’une proposition technique détaillée;
  • CV détaillé des membres de l’équipe chargée de l’accompagnement.
  1. Remise du dossier de soumission

Les expressions d’intérêt doivent être envoyées sous pli fermé au plus tard le 2 mai 2019 à 12H TUavec l’inscription «Offre pour le recrutement de structures d’accompagnement des entrepreneurs issus du projet BoCEJ»à l’adresse suivante :

« Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes en Guinée »,

Immeuble KATEX 4ème étage Appartement A8, Près du siège social de Cellcom-Guinée

Quartier Almamya, Commune de Kaloum,

Email : bocej.gn@gmail.com

Tél : (+224) 655 91 48 91

Conakry; République de Guinée.       

Le Gestionnaire du Projet

Thierno Iliassa BALDE

Pièce joint : Formulaire de soumission

http://BoCEJ-Formulaire de soumission incubateur